’’ Comment gérer la trêve estivale - Eté 2015’’

Comment gérer la trêve estivale - Eté 2015

  • Introduction

L’objectif de mon article qui est d’actualité vu la période où l'on se trouve, est de sensibiliser les arbitres de tout sport sur l’importance de planifier sa trêve estivale avant la fin de la saison. Il est déjà même trop tard !!

Voilà quelques semaines que la saison 2014-2015 vient de s’achever et que le sifflet et le drapeau sont rangés. La trêve estivale prend donc ses quartiers pour un temps avant la saison prochaine. Votre tête et votre organisme sont au repos, à la détente loin des pensées à l’arbitrage et au football ou à d’autres sports pour des arbitres de disciplines différentes.

Avant de penser à la planification de la trêve, il est important de faire un bilan physique sur la saison écoulée à savoir quantifier le volume et la charge de travail accumulés tout au long de la saison. Il est important de connaitre le nombre de séances d’entraînement, le temps passé sur le terrain, le nombre de footings, de fartlek, d’intermittents ect... Avec ce bilan qui peut être plus détaillé en profondeur, l’arbitre va pouvoir modifier ou augmenter certains paramètres pour la saison prochaine.

En tant que préparateur physique au sein de la commission régionale d’arbitrage de la Ligue de Footaball d’Aquitaine et au coeur des arbitres, je m'interroge sur le nombre d'arbitres ayant planifié leur trêve estivale avant leur dernier match de la saison. La réponse aucun sauf ceux ayant un préparateur physique personnellement.

Depuis de nombreuses saisons, j’entends les arbitres se soucier de leur préparation d’avant saison pour leur premier match officiel ou pour la préparation du test Werner Helsen au mois de juillet ou au mois d’août. La réussite du test ou la préparation d’avant saison, passe par l’anticipation et planification de sa trêve estivale avant la fin de son dernier match. Celle-ci doit être individualisée car les arbitres ne terminent pas tous la saison au même moment et leurs attentes et leurs besoins peuvent être différents.

J’entends également que beaucoup d’arbitres se blessent pendant leur préparation. Conséquence logique car l’organisme est resté trop longtemps en phase de repos, estimé à un mois (voire plus) et qu’il n’y a pas eu de reprise progressive, de phase de transition entre le repos et la reprise de l’entraînement.

Il faut que les arbitres sachent que le contenu et le cycle des séances d’entraînement lors de la reprise pour le travail foncier, va dépendre de plusieurs facteurs, à savoir le nombre de semaines de repos et le nombre de semaines de reprise d’activité ainsi que son contenu.

Pour planifier sa trêve estivale, l’arbitre devra se poser les questions suivantes :

- Combien dure ma trêve entre mon dernier match et mon premier match officiel ou le test Werner Helsen ?

- Combien je prends de semaines de repos ?

-Combien je prends de semaines pour ma reprise d’activité ?

- Quel contenu je vais y mettre ?

- Quand est ce que je reprends le chemin de l’entraînement ?


Après avoir posé toutes ces questions, ce n’est que la semaine précédente la reprise de l’entraînement que l’arbitre va pouvoir planifier et apporter le contenu de ses séances.

Il est important aussi d’adapté le contenu de ses séances en fonction de sa qualité d’arbitre. En effet même si le travail foncier qui est la base physique de tout arbitre, on ne se prépare pas physiquement de la même façon que l’on soit arbitre de foot à 11, arbitre de futsal, arbitre assistant ou un arbitre de rugby, handball ou basket-ball. L’orientation du contenu des séances sera différente.

Pour plus de précisions sur la planification de la trêve estivale, je vous renvoie à un article que j’ai écris il y a quelques temps : Comment gérer la trêve estivale

Eric BOITARD

DESS Préparation Physique

-->