Comment gérer la longue coupure

            L’objectif de cet article qui est d’actualité vu la période que l’on vit, est de sensibiliser les arbitres de rugby, handball, football et basket-ball sur l’importance de gérer cette longue période avant de reprendre le chemin de l’entraînement pour la saison 2021-2022.

            Voilà que la saison 2020-2021 ne reprendra pas, que le rideau est baissé plus tôt que prévu du fait des mesures gouvernementales et donc l’arrêt des championnats amateurs. La trêve estivale qui dure environ 6 semaines entre deux saisons « normales », va cette année durée entre 4 à 5 mois. La question que beaucoup d’arbitres se posent est  » Comment gérer cette coupure compte tenu du contexte ? »

            Dans cette longue période, je conseille aux arbitres que j’entraîne de continuer une activité physique à dominante aérobie trois fois par semaine jusqu’à leur reprise de l’entraînement au mois de juillet. L’objectif est de maintenir un certain niveau d’essence pour ne pas avoir un cycle foncier très long lors de la reprise.

            Il faut savoir que cette très longue coupure aura un impact sur la reprise de l’entraînement et sur le cycle foncier. En effet plus l’arbitre prendra un long repos ou alternera entre activité physique et un repos plus ou moins long, plus le cycle foncier sera long et aura des conséquences sur la planification de sa préparation et des répercussions négatives sur les plans musculaires et tendineux. De même un arbitre qui pratique une activité physique mais pas à dominante aérobie aura lui aussi des répercussions négatives lors de la planification de sa reprise.

            Chaque saison j’entends beaucoup d’arbitres qui se blessent pendant leur préparation. C’est la conséquence logique car l’organisme est resté trop longtemps en phase de repos estimé à un mois voire plus entre deux saisons et qu’il n’y a pas eu de reprise progressive, de phase de transition entre le repos et la reprise de l’entraînement. Les arbitres passent directement de la phase repos à la reprise de l’entraînement. Cette saison du fait de l’arrêt des championnats amateurs, la période avant la reprise de l’entraînement au mois de juillet ou au mois d’août est très longue et donc il y a un risque accru de blessures lors de la reprise.

            Pour éviter les blessures musculaires ou tendineuses, je conseille aux arbitres que j’entraîne pendant cette période de continuer régulièrement un renforcement musculaire préventif. Ce travail associé à une activité physique aérobie doit être le fil conducteur de cette longue période.  

Conclusion

Savoir planifier une trêve estivale lors d’une inter saison ou sur une longue période comme nous le vivons, demande réflexion, connaissances physiologiques et expérience sur le terrain dans l’entraînement. Cela repose obligatoirement sur des compétences professionnelles de préparateur physique pour en connaitre les répercussions physiologiques sur les arbitres ou les arbitres assistants que le préparateur physique entraîne.

                                                                                                   Eric BOITARD

                                                                                         DESS préparation physique

           

           

           .

           

                                                                                    

                                                                             

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.